Search
My feed
POINTS D'OUÏE, PAYS... New 20 Jun, 2024

Chronique bancale franc-comtoise, qui ne manque pas de sel

Chaque jour un banc différent
Adossé à une grande berne
Dans un jardin d’eau, ou zen, ou boisé
Dans un lieu très passager, pour échanger des bonjours, voire discuter un brin
Dans une allée isolée, en solo avec les corneilles graillantes et quelques insectes tenaces
Vers la gabelle ancienne, mal-aimée
La salle des commis, aussi mal aimés en administrateurs zélés
En leurs temps
Au centre des écuries du maitre
Sous un trio de châtaigniers séculaires
Dans un espace animé, à une heure animée
Ou un espace presque silence lorsque le site s’est vidé de ces visiteurs
A tombée de nuit, abrité d’une pluie qui a pris l’habitude, depuis quelques mois, de me suivre partout, en s’égouttant sans scrupules
Une eau tenace et qui s’entend
C’est vrai qu’ici, elle, l’eau, quittait le gemme pour donner du salant
Dans une démesure architecturale entre néoclassique et post baroque
Ponctuée de bancs, beaucoup plus récents
Lieu magnétique, qui m’attire tours, depuis longtemps
Et où je reviens comme en retraite ponctuelle, ressourçante, donner du sel à mon histoire
Des passages dedans-dehors, hors les murs de l’enceinte
En route vers la Loue furieuse et la forêt de Chaux
Immensité feuillue où il ne fait pas bon perdre ses repères
Et retour en Saline, vers un banc accueillant
Et retrouver les sons de la porte monumentale claquante
Des valises qui peinent et raclent sur les allées gravillonnées
Attendre que tout s’éteigne, entre chien et loups (et Loue voisine)
A la veille d’un solstice qui nous semble trop précoce, entre deux pluies battantes
Les impressionnistes ont gavé les paysages alentours de fleurs, d’arbres et d’eau, jusqu’à saturation
Et l’Absinthe y est née, comme une eau tonique
Je tricote toutes ces histoires et des sons
De banc en banc
Dans un cercle où je sens rayonner milles tonicités, comme des nœuds telluriques, que l’histoire des lieux aurait renforcé
Dans une salinité mouillée d’utopies dissoutes.
Les bancs sont mes bureaux multiples, d’un moment hors-les-murs
Mes lieux d’observation, d’écoute et de mots griffonnés
Lieux de chroniques soniques épicées de sels régénérants.

Projet « Bassins Versants, l’oreille fluante »
Divers bancs de la Saline Royale d’Arc-et-Senans (25)
20 juin 2024

APA style reference

Malatray, G. (2024). Chronique bancale franc-comtoise, qui ne manque pas de sel. walk · listen · create. https://walklistencreate.org/2024/06/20/chronique-bancale-franc-comtoise-qui-ne-manque-pas-de-sel/

bancs

Collection · 4 items

paysage sonore

Collection · 151 items

sound art

Collection · 15 items

arts sonores

Collection · 450 items

nuddle

Back in the 1500s, nuddle had a few meanings that congregated low to the ground: To nuddle was to push something along with your nose or nudge forward in some other horizontal manner. By the 1800s, nuddle started referring to stooped walking, the kind of non-jaunty mosey in which someone’s head is hanging low. You can hear a touch of contempt in a phrase from an 1854 glossary by A. E. Baker: “How he goes nuddling along.” Credits to Mark Peters.

Added by Geert Vermeire

Encountered a problem? Report it to let us know.

  • Include the page on which you encountered the problem.
  • Describe what happened.
  • Describe what you expected to happen.